À propos de la liste des témoins de l’Expositio dressée par J. Heil

Je m’efforce de dresser sur cette page une liste des témoins connus de l’Expositio augustinienne sur l’Apôtre, le chef-d’œuvre et best-seller de Florus de Lyon.

En 1998, dans le cadre de ses recherches, Johannes Heil a dressé une très nombreuse liste de manuscrits[1]. Il était inévitable que de petites erreurs se glissent dans une si abondante liste (près de quatre-vingt-dix items). Le présent article se propose de formuler quelques remarques d’ensemble, et de signaler les erreurs susceptibles d’obérer l’identification des manuscrits répertoriés.

Les traditions manuscrites des quinze compilations de Florus sur l’Apôtre

Les plus notables erreurs de la liste de Heil se concentrent sur les témoins des compilations autres que l’Expositio.

En effet, on conserve quinze compilations de Florus de Lyon sur l’Apôtre. Chacune des quinze puise dans un corpus patristique bien circonscrit. Celle qui puise chez Augustin («l’Expositio») est la plus volumineuse, la plus soignée, et la seule qui ait eu du succès dans les siècles qui suivirent. Florus en a composé une autre à partir de l’œuvre de Jérôme; une autre de Grégoire le Grand; une autre d’Hilaire de Poitiers; une autre de Cyprien de Carthage; etc.

La liste de Heil se propose de recenser 1°) les témoins de l’Expositio, 2°) les témoins de la compilation de Jérôme (qu’il sigle «Flo 2» dans son tableau) et 3°) les témoins de la compilation de Grégoire le Grand (siglée «Flo 3»).

Les douze autres compilations, dont Heil ne parle pas, sont toujours transmises ensemble, ce qui leur a valu d’être toutes coiffées ensemble du surnom assez peu heureux de «Collection des Douze Pères».

En réalité il manque à l’auteur une vue d’ensemble de la tradition manuscrite des quinze compilations. Elle est somme toute assez simple:

  • «Collection des Douze Pères»: deux témoins en tout et pour tout.
    • Lyon, B.M., 5804 (Grande Chartreuse, s. XII)
    • Vitry-le-François, B.M., 2 (Trois-Fontaines O.S.C., s.XII) — détruit en 1944, conservé par des clichés photographiques
  • Compilation de Jérôme + Compilation de Grégoire le Grand: trois témoins en tout et pour tout.
    • Bern, Bürgerbib., 344 (St-Maximin de Micy, s.IXex/Xin)
    • Paris, B.N.F., lat. 1764 (s.IXex/Xin)
    • Paris, B.N.F., n.a.l. 1460 (Cluny, s.X)
  • Expositio: pléthore de témoins.

La liste de Heil recense correctement les manuscrits «10. Jh.> Bern 344: Flo2+3» et «10. Jh.> Paris lat. 1764: Flo2+3». En revanche le manuscrit Paris n.a.l. 1460 est très maltraité. Il apparaît dans la liste des témoins des «15.-16. Jh.», comme suit: «Paris, BN lat. n. acq. 1: Flo3: any: 1460» — c’est-à-dire «Paris n.a.l. 1, témoin de la compilation de Grégoire le Grand, anonyme, copié en 1460». Le manuscrit Paris n.a.l. 1 n’a rien à voir (c’est un bullaire du s. XII) et l’erreur de Heil est sans doute due à un problème de tabulation dans un tableur, la cote «1460» ayant été erronément reportée dans la colonne «datation». Il faut donc 1°) supprimer cette entrée qui ne correspond à aucun manuscrit existant, et 2°) rajouter dans la liste «10. Jh.» une entrée formulée ainsi: «Paris, BN n.a.l. 1460: Flo2+3: any: W: Cluny».

Dans la liste du «12. Jh.», on trouve un manuscrit désigné comme «Vitry-le-François: Flo 2». Mais il n’existe pas de manuscrit de la compilation de Jérôme à Vitry-le-François: il s’agit en réalité de «Vitry-le-François 2», témoin des Douze Pères. La collection des Douze Pères ne semble pas prise en compte par Heil, puisqu’il ne l’a pas siglée: auquel cas ce manuscrit ne devrait pas apparaître dans la liste. Si, en revanche, on veut en recenser les témoins (pourquoi pas avec un sigle «Flo 4»), alors il faut 1°) corriger cette entrée ainsi: «Vitry-le-François 2: Flo4: any: W: Trois-Fontaines O.Cist.» et 2°) rajouter, dans la même liste «12. Jh.», l’entrée «Lyon, BM 5804: Flo4: Florus: Grande-Chartreuse».

Enfin, une mention spéciale doit être faite pour ce manuscrit recensé dans le «9. Jh.»: «Lyon, BM 475: Flo2». Ce manuscrit n’a aucun titre à figurer dans cette liste: c’est un témoin du commentaire d’Ambroise de Milan sur l’Évangile de Luc. Florus s’en est servi, certes, mais dans le cadre d’un tout autre travail. Il n’a aucun rapport avec les compilations de Florus sur l’Apôtre. Il faut donc supprimer purement et simplement cette entrée.

On termine ainsi la revue des manuscrits contenant des compilations de Florus sur l’Apôtre autres que l’Expositio. La suite de cette note ne concerne donc plus que les témoins de cette dernière.

 Rectification de certaines cotes

Il convient tout d’abord de supprimer complètement l’entrée «11. Jh.> Orléans, BM 84». En effet ce manuscrit ne contient pas l’Expositio de Florus, mais la Collectio de Bède le Vénérable.

Les cotes de certains manuscrits sont transcrites imparfaitement, d’une manière qui rend difficile l’identification du manuscrit. Voici donc une petite liste de corrigenda:

  • 12. Jh.
    • Gent, SB 452 >> lege Gent, UB, 94
      (Il ne s’agit pas de la Stadsbibliotheek mais de la bibliothèque de l’université; le n°452 est celui du catalogue de Saint-Genois [cf. Google Books] et non la cote.)
    • London, BM Royal 4civ >> lege London, BL, Royal 4 C IV
    • Rouen, BM 530/I >> lege Rouen, BM, 530-531
  • 13. Jh.
    • Lissabon, NA 368 >> lege Lissabon, NB, Alc. 368
    • Madrid, NB 73 (213, A 70) >> lege Madrid, NB, 213 (A 70)
  • 15.-16. Jh.
    • Köln, StA 132 >> lege Köln, StA, GB fol. 132
    • Nürnberg, StB 152 >> lege Nürnberg, StB, Cent. I. 52

Notes sur certaines entrées en particulier

La liste cite plusieurs manuscrits que je ne connaissais pas pour des témoins de l’Expositio, ce qui est évidemment intéressant. Chaque fois que j’ai pu trouver en ligne une description du manuscrit confirmant l’identification, j’ai accepté le témoin dans ma propre liste, sans mention particulière. En revanche, lorsque je n’ai pas encore pu m’assurer de l’identification, et en attendant de pouvoir le faire, je les ai rajoutés en les assortissant de la mention [à vérifier].

Dans la liste 15.-16. Jh., les cotes «Valencia, UB 392» et «Venedig, Marciana z29» sont nécessairement incomplètes et/ou erronées, mais je n’ai pas encore pu identifier les manuscrits dont il s’agit.

Dans la même liste 15.-16. Jh., le manuscrit Oxford, Bodl., Lyell 77 semble mentionné à tort. Le catalogue en ligne du fonds Lyell le décrit comme un homéliaire, et au vu de la description comme de la page de titre numérisée, il ne paraît pas y avoir d’erreur possible. J’ajoute que je n’ai pas trouvé dans ce fonds un manuscrit qui contienne une quelconque compilation augustinienne sur l’Apôtre. Il faut donc supprimer cette entrée. J’ignore si Heil entendait désigner par là un autre manuscrit, dont l’identification resterait alors à faire.

J’ignore pourquoi est mentionné (13. Jh.) le manuscrit Berlin, SBPK, Theol. lat. fol. 732: c’est un recueil de fragments où l’on trouve, en effet, du matériau augustinien, mais je ne saurais dire si une part correspond à un ou des fragments de l’Expositio de Florus.

Je ne connaissais pas le manuscrit Arras, BM, 178 pour un témoin de l’Expositio. Le catalogue d’Arras le décrit comme un florilège patristique. Il s’agit visiblement d’un fragment de manuscrit, et il est en effet possible qu’il s’agisse d’un fragment d’un témoin de l’Expositio, mais cela demande confirmation.

Autres cotes qui m’étaient inconnues et qui restent «à vérifier»:

  • Bologna, Archiginnasio, A 960
  • Brescia, Queriniana, G III 2
    Mention spéciale pour ce témoin que Heil date du s. IX: si l’identification se confirme, la trouvaille est belle.
  • Cambridge, Sidney Sussex Coll., C 32 + Durham, Cathedral, B. II. 34
  • Firenze, B.N.C., Conv. Sopp. 305
  • Firenze, B.N.C., Conv. Sopp. 567
  • Oxford, Lincoln Coll., 108
  • Padova, B. Antoniana, 111
  • Paris, B. Mazarine, 646
  • Schaffhausen, Stadtsbib., Min. 37
  • Schaffhausen, Stadtsbib., Min. 38
  • Schlägl, Stiftsbib., Cpl. 48/445a

Pour finir, voici une liste de témoins connus par ailleurs et que Heil ne mentionne pas:

  • Autun, B.M., 31 (S 35)
  • Chartres, B.M., 33 (détruit)
  • Holkham Hall, Mss., 133 (descriptus de l’editio princeps)
  • Oxford, Exeter Coll., 18
  • Paris, B.N.F., Arsenal 497
  • Paris, B.N.F, lat. 11636
  • Paris, B.N.F., lat. 15274 + Paris, B.N.F., lat. 15275
  • Paris, Sorbonne, 175
  • Reims, B.M., 119 + Reims, B.M., 120
  • Reims, B.M., 121
  • Strasbourg, B.N.U., Ms.0.309 (identifié en 2013)
  • Venezia, Marciana, 101

Il reste donc encore un peu de dépoussiérage à faire pour s’assurer point par point de la concordance de la liste de Heil et des autres témoins identifiés. Mais ces dernières vérifications nécessitent de recourir à une documentation à laquelle, malheureusement, je n’aurai pas accès avant plusieurs semaines. Je tâcherai alors d’achever les derniers détails de ce travail.

Notes. —
  1. J. Heil, Kompilation oder Konstruktion? Die Juden in den Pauluskommentaren des 9. Jahrhunderts, Hannover: Verlag Hahnsche Buchhandlung, 1998 (Forschungen zur Geschichte der Juden, Abteilung A: Abhandlungen, Nr. 6), p. 403-405. []

Pierre Chambert-Protat

Membre de l'École française de Rome, section Moyen Âge

More Posts - Website - Twitter

Pierre Chambert-Protat

Membre de l'École française de Rome, section Moyen Âge

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *